MONSens

MONSens Du juin 19 au 6 septembre 2015 BAM (Musée Mons), rue neuve 8, 7000 Mons

L'Art Brut d'hier et d'aujourd'hui

MONSens est l’un des vingt-deux lauréats de la bourse à projets lancée par la Fondation Mons 2015, dans le cadre de Mons, Capitale Européenne de la Culture. Ambitieux projet socioculturel, MONSens relie deux volets majeurs au BAM du 20 juin au 6 septembre 2015.

Le premier volet, L’art brut d’hier et d’aujourd’hui, initié par les plateformes hainuyères – Charleroi/Centre et Picarde – de concertation pour la santé mentale, propose une approche historique et contemporaine du « sens » octroyé aux oeuvres d’art outsider.L’exposition rassemblera des oeuvres d’art outsider de collections majeures européennes
et d’ateliers de la région. Elle illustre l’évolution du regard et de l’appréciation de ces créations issues des marges des circuits de l’art et questionne les catégorisations apportées au fil du temps. Le deuxième volet du projet, Interaction, est une initiative qui réunit autour de la création artistique des artistes  contemporains et une centaine de résidents de plusieurs foyers du Carrosse .

L’art Brut d’hier et d’aujourd’hui
L’art brut d’hier et d’aujourd’hui est porté par les platesformes hainuyères de concertation pour la santé mentale qui rassemblent 63 institutions.
La docteure en histoire de l’art et commissaire d’expositions Carine Fol a transmis toute son expérience, acquise entre autres en tant que directrice du art & marges musée (2002-2012), pour créer cette exposition à la fois didactique et critique qui place les oeuvres de créateurs locaux dans un projet d’ambition internationale.

Les oeuvres muséales entreront en dialogue avec des créations contemporaines issues d’ateliers ou d’artistes isolés de la région de Mons, trouvées dans le réseau des plateformes hainuyères de concertation pour la santé mentale.
La structure de l’exposition retracera l’évolution du sens octroyé à ces créations issues des marges : à l’art asilaire par les psychiatres (1921-1980), à l’art brut par Jean Dubuffet (à partir de 1945), et aux créations actuelles par les artistes et spectateurs (aux XXe et XXIe siècles).


Elle présentera à la fois des documents d’archives et des oeuvres muséales de collections prestigieuses comme le LAM, Villeneuve-d’Ascq – la Prinzhorn Sammlung, Heidelberg – l’Hôpital Sainte-Anne, Paris – la Collection de l’Art Brut, Lausanne – le Museum Dokter Guislain, Gand – le MADMusée, Liège – le art & marges musée, Bruxelles – ainsi que
des créations découvertes au sein des institutions membres ou auprès de créateurs isolés, par le biais des plateformes de concertation pour la santé mentale.


Le parcours de l’exposition comporte quatre chapitres qui soulignent le « sens » de la création pour les découvreurs et les créateurs. Avec des oeuvres d’Aloïse Corbaz, Gaston Chaissac, Paul Duhem, Martha Grunenwaldt, Johann Hauser, Willem Van Genk, Adolf Wölfli, pour n’en citer que quelques-uns.


Les spectateurs découvriront quelques thématiques récurrentes de l’art asilaire et de l’art brut parmi lesquelles l’écriture, les machines, le corps et les identités, les utopies et les univers singuliers.

 

Plus d'infos : www.monsens.be

 

Partager