L’asbl PsycArt est reconnue pour son expertise dans l’organisation d’événements dans le domaine de l’art en santé mentale. Elle est régulièrement sollicitée pour assurer la coordination de projets de grande ampleur, à l’initiative d’institutions des quatre coins de la Belgique.

PsycArt fonctionne en réseau, essayant de fédérer un maximum de partenaires locaux autour de chaque projet. Elle se charge de toute la logistique des projets, de leur conception jusqu’à l’évaluation (recherche de partenaires et de financements, communication, sélection, scénographie, montage et démontage d’expositions, etc.).


Exemples de coordination assurées par l’asbl PsycArt :

  • 2017-2018 : exposition Reflets, en collaboration avec le RéSME (réseau de santé mentale de l’Est) et de l’asbl synopsys. Exposition itinérante, qui se tiendra au Malmundarium de Malmedy en octobre-novembre 2017 et au CTLM de Verviers au printemps 2018. Les œuvres proposées seront des productions réalisées par des artistes isolés ou des ateliers d’institutions du secteur de la santé mentale de Verviers grand arrondissement. Trois conférences-débat seront organisées sur le thème de l’art et de la santé mentale (point de vue du clinicien, de l’anthropologue et du philosophe).
  • 2015 : Festival artistique « ChambArt » au château d’Havré, en collaboration avec les plateformes hennuyères de concertation pour la santé mentale. Au travers de ce festival, nous invitions le public à se rapprocher des artistes exposants et de leur création. Les œuvres exposées avaient toutes été sélectionnées dans le réseau des institutions hennuyères. Parallèlement à l’exposition, ChambArt offrait un programme d’animations variées : visites animées, ateliers créatifs, résidence d’artistes, concerts.
  • 2015 : Exposition MONSens au BAM de Mons, en collaboration avec les plateformes hennuyères de concertation pour la santé mentale, la Fondation Mons 2015 et les résidences Le Carrosse de Mons. Cette exposition illustrait l’évolution du regard et de l’appréciation des créations en marge des circuits de l’art. Elle s’intéresserait à l’évolution du « sens » donné aux œuvres par les découvreurs (psychiatres, artistes), les créateurs et les spectateurs. 
  • 2014 : Ouverture de l’exposition permanente Recht in Kunst au Parquet de Gand, en collaboration avec le Ministère de la Justice, l'école secondaire de graphisme Viso de Gand, et les ateliers d’hôpitaux psychiatriques et de prisons de la région (PC Gent - Sleidinge , PC sint-jan de deo Lede , PC Sint-Jan Eeklo, prison de Gand et prison de Ruiselede) sous la direction des art-thérapeutes , ergothérapeutes et autres animateurs créatifs. Une trentaine d’œuvres originales ont été réalisées sur base de citations faisant référence au droit.