Willy Casier

De Willy Casier à William D.R. Casier.

Après une séparation évidente mais non moins pénible que moi, Willy Casier n’ai pas pu traiter avec une grave dépression (suicidaire) et un alcoolisme encore plus poussé en conséquence. Au cours de mon séjour au Centre psychiatrique St. Norbertus à Duffel, j’ai découvert mon talent pour le dessin et mon « hydropisie ». J’ai continué à développer mes talents de dessinateur à l’Académie des Beaux-arts de Malines, option art du dessin. En tant que patient de l’institution et élève de l’académie, j’ai participé à l’exposition « Kunst en Psychiatrie »- KunstKader 2003 dans le bâtiment R avec l’œuvre « Perspectief ». Au cours de ma quête vers davantage de stabilité, j’ai atterri au Beschut Wonen de Geel et à la maison d’art Yellow Art (avril 2008) où mon génie artistique a pu s’épanouir davantage grâce à l’excellent mélange de liberté artistique, d’atmosphère conviviale et d’impulsions créatrices des éducateurs fixes, des professeurs de l’Académie des Arts de Geel et des artistes extérieurs. Tout d’abord, à temps partiel avec mon travail de bénévole au Centre culturel De Werft, et plus tard à temps plein.

L’exposition de groupe « Maison d’art Yellow Art » dans la Halle à Geel (automne 2011) m’a permis de me sentir artiste à part entière. William D. R. Casier était né.

J’expérimente avec le fusain et la peinture à l’huile. De par ma formation (architecture d’intérieur – dessin d’après modèle), je recherche une expression personnelle qui exprime mes sentiments d’inquiétude, de doute, d’impuissance, de privation… dans l’espoir que les émotions figées soient également visibles pour le spectateur neutre.

Je tire mon inspiration des nombreuses expositions auxquelles je me rends, de mes interminables quêtes et de mes contacts sur internet (Facebook I love you) mais aussi de l’étude de mes favoris (Francis Bacon - Egon Schiele -  Käthe Kollwitz - Gustav Klimt - Henri Matisse - Wassily Kandinsky…)

À l’avenir, j’aimerais travailler avec davantage de mediums et me former à la photographie numérique – création d’images numériques – aux techniques d’impression et aux installations. L’un de ces exemples est mon installation/projet photos « éjaculation » et le projet photos « Plankton hotel ».

 

Poème : Willy / Hanneke Paauwe

Il faisait nuit lorsque j’ai trouvé le bâtiment

Le couloir était long

Au bout, deux portes

Sur la porte dorée « gagner »

Sur la rouge « perdre »

J’ai opté pour l’or

Bienvenue, a dit une voix

Le long de chaque mur, il y avait des armoires à tiroirs

Du sol au plafond

À chaque tiroir pendait une étiquette dorée

Bienvenue Willy, a dit la voix

Il y a plusieurs façons de te perdre

Tu as une heure devant toi

Tu as choisi l’amour et signé le contrat

Avec un peu de patience, je l’ai trouvé

L’amour était beau et étourdissant

Avec un peu moins de patience, je l’ai perdu

Et ensuite moi-même

Presque pour de bon

Une nuit

J’ai rampé à quatre pattes pour retourner au bâtiment

Bienvenue, a dit la voix

Tu viens pour les toutes petites lettres

J’ai donné mon contrat

En tout petit il était écrit

Don't worry Willy

Tout a une fin

La porte rouge s’est ouverte

« Perdre » ressemblait à « Gagner »

Des armoires à tiroirs du sol au plafond

Mais les étiquettes étaient rouges

Bienvenue a dit la voix

Il y a plusieurs façons de regagner quelque chose

Tu as une heure devant toi

J’ai choisi le tiroir plein de couleurs ou alors

C’est peut-être le tiroir qui m’a choisi

Sur le fond il était écrit en lettres tremblantes

Tout l’art est d’attraper l’écho de l’intérieur

Le réconfort n’est parfois rien de plus que quelques lignes fines.

Expositions

Atelier

  • Kunsthuis Yellow Art - OPZ Geel Pas 204 2440 Geel

Partager