Véronique Nyberg

L’art, c’est ma vie, ma passion ! La peinture, le modelage, l’écriture et le piano sont pour moi plus évidents que respirer. J’obéis toujours à mes sentiments, mon intuition. Aucun tabou ! J’utilise la tristesse, la solitude absolue, la douleur, le deuil mais aussi le bonheur, la joie et l’imagination. Je ne pense jamais en termes de couleur ou de composition, car tout est déjà ancré dans mes sentiments, si forts, tels des fusées au creux de mon cœur qui bat !

Depuis mon enfance, je ressens les choses de façon plus intense : le soleil doré, l’herbe verte, le bonheur, la douleur. Je crois que j’ai toujours su que je peindrais un jour, mais dans mon propre style. Il s’agit peut-être de l’impression d’une expressionniste. Toujours du figuratif, avec la femme comme être central insaturable. Rêvant à l’amour, encore et toujours l’amour…

Chaque œuvre est accompagnée d’un poème, d’une note ou d’un petit texte pour mon amour. Ainsi, chaque sentiment est non seulement coloré mais prend aussi une forme, suivant une histoire, celle de ma vie. Ce qui n’empêche évidemment pas à chacun de ressentir et de penser ce qu’il ou elle veut.

J’admire énormément l’œuvre de Frida Kahlo, pour qui, tout comme moi, les journées commençaient par la douleur : je souffre de fibromyalgie (maladie musculaire) depuis plus de 10 ans.

Cela rend mes œuvres très personnelles. On aime ou on n’aime pas.

J’espère de tout cœur réussir à toucher les gens, qu’ils puissent se reconnaître un peu dans toutes ces émotions et ainsi, d’une façon ou d’une autre, se sentir un peu moins seuls !

Expositions

Partager