Luc Van Eycken

Pour réaliser mes dessins, je suis toujours curieux d’imaginer le résultat que j’obtiendrais en utilisant différents matériaux, formats et types de support. À l’aide de plusieurs sortes de matériaux, monochrome ou avec des petits accents colorés, je grave ou je peins. Parfois, dans mon travail, j’utilise toutes sortes d’objets (j’ose employer les trois dimensions) ou de matériaux qui ne sont habituellement pas utilisés pour dessiner. 

L’environnement autour de ce qui est observé est important, tout autant que l’image figée : là mon imagination s’exprime et peut aller au-delà de la réalité. Tout cela me mène à un processus créatif avec un nombre infini de résultats possibles, il n’y a pas de limite. C’est ce qui est si passionnant.

Je fais aussi du travail tridimensionnel, avec le verre comme ingrédient commun. Dans ces œuvres, le spectateur verra des éléments réalistes, qui deviennent surréalistes en étant ajoutés à l’œuvre.

À mes yeux, la présentation joue certainement un rôle important.

Expositions

Partager