Luc-Henri Duchêne

La peinture de Luc Duchêne est un foisonnement habité dans un éclatement de couleurs. Jusque dans le moindre recoin se propagent des images, des petits tableaux dans le tableau. A certains moments, on se croirait dans une mégalopole, une architecture complexe où il faut se frayer un passage subtil entre des cloisons, des impasses, des bulles habitées, mais au-delà desquelles s’ouvrent des échappées vers le lointain dans des perspectives de demi-brume. Passe-muraille, le spectateur déambule dans cet espace en expansion. Des escaliers relient les différents étages, avec des paliers qui sont autant de lieux de convergence, de rencontre. Les perspectives des ensembles sont magiques, subjectives, incluses dans une logique aux frontières du réel et de l’irréel.

Partager