Jean Delforge

J’ai toujours eu envie de dessiner, de peindre mais le temps me manquait… Parfois, lors de vacances en famille, il m’arrivait de tracer au fusain quelques paysages boisés et d’abandonner ceux-ci au fond d’un tiroir.

Sitôt la pension arrivée, je me suis inscrit à un cours de peinture à l’Ecole des Métiers d’Art du Hainaut, une manière de rattraper “le temps perdu”. Cette passion ne m’a plus quitté et avec frénésie, j’ai découvert différentes techniques.

Souvent, je peins des paysages, des souvenirs de voyage à travers le monde. La mer et sa houle puissante est une de mes grandes sources d’inspiration.

Aujourd’hui, peindre, bien mieux que de stériles rêveries, me permet de m’évader, de penser à autre chose qu’à la maladie car les mouvements lents et instables détruisent peu à peu mes possibilités et mes envies d’aborder le réel. De plus en plus, l’imaginaire s’empare de mes toiles… Les éléments naturels n’y demandent qu’à être réunis, voire organisés selon l’ « air du temps », les échos intimes…

Expositions

Partager