James Khuùm

Me, myself et Miss pARTkinson

“Monsieur, vous avez la maladie de Parkinson...mais cela aurait pu être pire” me dit tout de go cette blouse blanche aseptisée assise devant moi tel un juge me condamnant à perpétuité. C’était un 2 février.

Plus de temps à perdre donc, la minuterie de ma vie égrène dorénavant les secondes bruyamment me rappelant qu’il est temps de devenir ce que je suis.

Ne plus se poser de questions et avancer, me faire plaisir avant tout. Reprendre les pinceaux, sortir les toiles et expérimenter. Et d’accidents en dérapages contrôlés, écouter ce que cette toile a à me raconter. Et puis de ces plaisirs égoïstes, apprendre le partage, du foetus replié sur lui-même des deux premières années à côtoyer cette maîtresse que je n’ai pas voulue, renaître au monde.

Expositions

Partager