Dominique Vercoutere

Lorsque je me laisse aller à peindre, je m’accorde un grand moment de bonheur.

L’émotion, l’inspiration, les couleurs et le pinceau m’entrainent…

J’oublie tout, je me sens calme, libre, je nourris mon âme.

C’est le meilleur des remèdes face aux turbulences de ma vie.

Expositions

Partager